Le sexualisme, nouvelle religion ? - par V.A.R.

  • Par arsin
  • Le 05/07/2013
  • Commentaires (0)

Par V.A.R., sur leur site

Commentaire de Pablito Waal : L'article de V.A.R. semble ne prendre qu'un seul aspect du "lien" créé par la religion. Car si "religion" vient bien de "relier", elle ne fait pas que relier les individus entre eux, elle raccorde l'individu au monde, du moins à une partie du monde qu'il ne parvient pas à appréhender en l'état de ses connaissances basées sur l'expérience et le savoir collectif. Une fraction de l'Univers qui inclut le surnaturel, dont on ne peut jamais prouver l'inexistence, le monde de l'après-mort, et tout ce qui pourrait contredire ce que nous croyons acquis par la logique et nos sens : la religion se base sur une recherche de ce monde, que cela ait un sens ou pas. C'est cet aspect de la religion qui, seul, peut expliquer qu'elle parvienne à faire accomplir aux individus des actes qui semblent totalement aberrants du point de vue rationaliste ou de l'intérêt personnel. Et le "sexualisme" décrit par l'auteur ne peut justement parvenir à un tel résultat, puisqu'il se base sur l'exacerbation d'un type d'actes toujours matériellement possibles, correspondant à un intérêt physiologique et psychologique immédiat de l'être humain. Le "sexualisme" est donc en fait le contraire d'une religion, puisqu'en plus de contribuer à isoler l'individu de tout ou partie de la société lorsqu'il ne correspond plus au "sexuellement correct", il le coupe de tout sens à donner au monde, connu ou inconnu, en dehors d'une pulsion à court terme.

C’est sans doute la première fois dans l’histoire de l’Humanité qu’une fonction biologique -la sexualité- sort de son cadre d’origine pour verser dans le social. En effet, si la reproduction humaine a toujours été à la fois un besoin et une fonction vitale pour notre espèce, force est de constater qu’après des siècles de réglementations, la sexualité est devenue si « libre » qu’elle est devenue un nouveau paradigme, une sorte de nouvelle religion.
Pas une société, pas une classe sociale ou classe d’âge n’échappe à la sexualisation de son quotidien. L’activité sexuelle concerne même les exclus d’hier : handicapés, religieux, personnes âgées, jeunes, élèves, etc. Les dérives sont évidentes : pédophilie, viols, marchandisation, prostitution mondialisée, etc. Mais cela ne semble ni inquiéter ni même interroger le reste de la société qui jouit.

Rappelons que la religion a plusieurs fonctions :
- donner un sens à la vie
- relier les fidèles malgré leurs différences
- gérer les injustices.

Nouvel espace social, nouvelle religion

Si la sexualité est aujourd’hui une religion, il faut préciser qu’il y avait une place à prendre dans l’imaginaire collectif et social.
Le déclin des religions historiques et surtout leur vide idéologique a créé dans les pays en voie de modernisation des conditions favorables à une augmentation des signes « sexualistes » (discours et comportement à caractère sexuel).
Les premiers signes de ce nouveau rapport à la sexualité sont apparus dans les villes occidentales des années 1950-60.

Avant cette période, seuls quelques groupes marginaux font de la sexualité une arme contre les puissants. Ainsi les libertins du XVIII°s sont-ils des rebelles à la doxa catholique.

Le corps est libéré de toute morale, reste à savoir pour quoi en faire

La « révolution sexuelle » des années 1960 touche bien plus de monde. La généralisation de la contraception supprime la barrière qui cantonnait -sous peine de déchéance sociale- les jeunes femmes trop « actives ». Débarrassées de la tutelle d’un clan patriarcal, les filles sont devenues maîtresses d’elles-mêmes. Une révolution dans l’Humanité, mais une révolution par le vide : plus de famille écrasante et plus de clergé moralisateur, c’est aussi la fin des références et des certitudes. Le corps est libéré de toute morale, reste à savoir pour quoi en faire.


Lire la suite sur le site de Valeurs et Actions Républicaines

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×