Les tabous de l'esclavage

  • Par arsin
  • Le 26/05/2012

Par l'ARSIN

Christiane Taubira venant de prendre le poste de ministre de la Justice, il est pertinent de se rappeler quelle est sa conception des crimes. Mme Taubira est connue pour la loi de 2001 qui lui est associée, et qui reconnait l'esclavage et la Traite comme des crimes contre l'humanité. Ce qui est tout à fait louable...hormis sur la bancalité de l'objet historique définit par la loi, dont le premier article est le suivant :

La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du xve siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.


Ainsi, selon cet article, il n'y eut de traite négrière que dans l'Atlantique et l'Océan Indien (pas dans le Sahara), et il n'y eut pas d'exploitation des esclaves ailleurs qu'aux Amériques, en Europe et dans l'Océan Indien.

Le documentaire ci-dessus, pourtant assez académique (paru sur Arte) donne pourtant une version différente des faits.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site