Plus de 170 économistes allemands appellent la population à s’opposer à l’union bancaire - par l'Association pour une Constituante

  • Par arsin
  • Le 10/07/2012
  • Commentaires (0)

Par l'Association pour une Constituante, sur son site

http://pouruneconstituante.fr

Nous nous sommes assez souvent plaints de voir le consensus quasi obligatoire autour de la politique économique, particulièrement celle qui émane des traités européens. Nous protestons toujours contre cette pensée quasi mystique qui consiste à dire "C’est européen, donc c’est bien". Nous trouvons donc intéressant de voir enfin se développer un débat contradictoire sur ces questions. Les rencontres déconnomiques à Aix en Provence en ont été une belle illustration. On trouvera donc particulièrement intéressant de voir la contestation qui fleurit chez nos voisins allemands. 172 économistes y ont signé un manifeste contre le dernier traité. Leur texte, auquel a déjà répondu un contre manifeste, est publié ci-dessous. Il montre que, désormais, la vérité révélée n’est plus d’actualité en matière économique et en matière européenne et que le débat démocratique redevient indispensable pour toute sortie pacifique de la crise.

***

Manifeste des économistes allemands

Chers compatriotes, les décisions que la chancelière s’est vue contrainte de prendre au dernier sommet des États de l’UE, ont été mauvaises".

"Nous, économistes issus des pays germanophones, voyons le pas vers l’union bancaire, qui signifie une garantie collective pour les dettes des banques de l’euro-système, avec une grande inquiétude", expliquent les économistes, dont le chef de l’institut de recherche économique "IFO" et professeur à l’université de Munich Hans-Werner Sinn.

Des pertes colossales sont prévisibles

"Les dettes des banques sont presque trois fois plus importantes que les dettes souveraines et se situent dans cinq pays en crise. Elles sont de l’ordre de plusieurs milliards d’euros. Les contribuables, retraités et épargnants des pays solides de l’Europe ne doivent pas être tenus responsables de ces dettes, d’autant plus que des pertes colossales dues au financement des bulles économiques inflationnistes dans les pays du Sud sont prévisibles".

***

Les scientifiques doutent par ailleurs que les garanties assumées par chaque État européen soient réellement limitées, comme c’est prévu dans les traités. Ils mettent en garde contre "la majorité structurelle" des "pays de la dette".

Pression des pays de la dette

"Si les pays solides approuvent la mutualisation de la responsabilité pour les dettes bancaires de façon générale, il seront sans cesse soumis à des pressions pour faire augmenter les garanties et assouplir les conditions d’octroi de l’aide", prédisent les chercheurs.

Une garantie européenne des dettes bancaires ne sauvera ni l’euro, ni l’idée européenne, estiment-ils dans la lettre. Au contraire, ce mécanisme créera de "la discorde avec les voisins".

***

La lettre se termine par un appel aux citoyens allemands pour faire passer le message auprès des députés du Bundestag.

"Nos élus doivent savoir quels dangers menacent notre économie".

Allemagne euro économistes banque pertes dette mutualisation économie citoyens Union

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×