Rattrapages sur les déboires européens - par Magali Pernin, les Volontaires, et Jacques Sapir

  • Par arsin
  • Le 08/01/2013
  • Commentaires (0)
Zone Euro : pourquoi le potentiel de croissance est-il faible dans le reste du monde ?
 - par Jacques Sapir
Par Jacques Sapir, sur son blog
http://russeurope.hypotheses.org/
La situation dans la zone Euro est celle d’une récession, qui devrait continuer au moins jusqu’à la fin 2013 et peut-être après. Pourtant, le gouvernement français et le Président de la République affectent de voir des signes d’espoirs à partir du second semestre 2013. Nous allons donc voir si l’évolution des grands « blocs » économiques permet de valider cette thèse ou s ‘il faut y voir simplement l’expression de la « méthode Coué ». 
La situation économique dans le reste du monde ne permet pas de prévoir un retour rapide à une forte croissance mondiale. Si la situation économique en Chine devrait lentement s’améliorer, la pression concurrentielle de l’économie japonaise et de l’économie chinoise devrait contribuer à la récession. Le nouveau gouvernement conservateur au Japon n’hésitera pas à laisser le Yen se dévaluer dans les mois qui viennent. De ce point de vue, l’économie française devrait souffrir non seulement de la concurrence du Japon, mais aussi de celle des pays de la zone Euro qui ont réalisé des dévaluations internes et fait baisser leurs salaires. Cela signifie qu’une très grande partie de la demande mondiale pour 2013 ne devrait pas profiter à l’économie française. Celle-ci peut alors tenter d’imiter les pays de la zone Euro (Espagne, Italie) qui font baisser leurs salaires, mais cela provoquera de nouvelles contractions du PIB, car la demande interne de la France continue, tant bien que mal, à tirer l’activité économique dans la zone Euro. 
On détaillera ici les évolutions sur les grandes zones de l’économie mondiale, en rappelant cependant que la taille du marché européen en fait la première zone de croissance économique potentielle du monde et qu’il est illusoire penser trouver dans les BRICS un nouveau potentiel de croissance. 
Lire la suite sur le site de Jacques Sapir
La politique de la “méthode Coué” - par Jacques Sapir
Par Jacques Sapir, sur son blog
http://russeurope.hypotheses.org/
Ou le gouvernement Ayrault et les prévisions économiques pour 2013…
Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s’obstine à maintenir ses objectifs de croissance et de déficit et ceci envers en contre toutes les prévisions, y compris celles provenant des organismes les plus officiels comme le FMI1. Si l’on peut comprendre que l’on se fixe des objectifs ambitieux, le réalisme devrait cependant à un moment donné retrouver ses droits. La « méthode coué » est-elle donc devenue la seule politique du gouvernement ?
Dans de précédentes notes2, on avait exploré les raisons d’un choix fait au début de cet automne et qui conduit la France à la crise la plus grave depuis l’après-guerre. Il s’agit tout d’abord du « pari » soi-disant pascalien, et en réalité stupide3, du Président de la République. Ce pari est supposé reposer sur une théorie « cyclique » de l’économie (théorie ramenée à sa plus simple expression : après la pluie, le beau temps…) et sur l’espoir, assez vain, d’une forte croissance de l’économie américaine en 2013. En fait, les contraintes fiscales et budgétaires qui pèsent sur l’économie américaine sont telles qu’une forte croissance est désormais à exclure4. Il s’agit, ensuite, de la croyance en des prédictions faites par un modèle utilisé par l’INSEE, « MESANGE ». Le fait que l’un des responsables de ce modèle soit aujourd’hui une secrétaire nationale du PS a beaucoup fait pour cette croyance. Mais, ce modèle est en réalité obsolète5, en particulier pour sa valeur du multiplicateur des dépenses publiques6, et l’INSEE lui-même vient de commencer à rectifier très sérieusement ses prévisions pour 20137. Il s’agit, enfin, d’une attitude considérant que l’aggravation de la situation économique est le prix à payer pour assurer le maintien de l’euro, et qu’il convient de ne pas désespérer d’emblée la population. On lui fait donc miroiter l’espoir d’une hypothétique reprise après l’été 2013, tout en sachant que celle-ci et moins que probable, en espérant ainsi éviter une révolte ouverte au printemps prochain. 
La situation apparaît aujourd’hui très fortement dégradée, et ceci va continuer pour l’ensemble de l’année 2013. Les nouveaux chiffres publiés par l’INSEE, et qui font état d’une croissance très faible (moins de 0,3% contre les 0,8% prévu par le gouvernement) correspondent à un scénario qui reste aujourd’hui relativement optimiste. En fait, à l’exception du bâtiment, où la baisse d’activité est plus modérée, c’est à un véritable effondrement que l’on assiste qu’il s’agisse de l’industrie ou des services. 
Lire la suite sur le site de Jacques Sapir
Et si la Commission européenne opposait un véto à la loi de finances française? (Two-Pack)  - par Magali Pernin
Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/
Voici la version longue d'un article publié le 4 décembre sur le site d'information Boulevard Voltaire. 
La nouvelle est tombée ce matin.
Forte des nouvelles prévisions en matière de croissance – revues à la baisse par l'OCDE -, la Commission rappelle à l'ordre la France sur son projet de loi de finances sur la sécurité sociale (PLFSS). 
C'est sans surprise pourtant: déjà, au printemps dernier, la Commission européenne insistait sur la nécessité « d’améliorer l'employabilité » des plus âgés et « d’instaurer un système d’imposition plus équilibré qui allège la fiscalité sur le travail ». 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin
Le Pacte budgétaire entre en vigueur aujourd'hui, la règle d'or le sera en mars prochain  - par Magali Pernin
Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/
Pendant plusieurs semaines, l'Europe a retenu son souffle en attendant la décision de la Cour constitutionnelle allemande. Le 12 septembre, les Sages allemands ont été sans appel: la ratification du Pacte budgétaire, approuvé par le Parlement allemand le 29 juin 2012, ne pose aucun de problème de conformité constitutionnelle. 
Ainsi, le Président allemand a pu, dès le lendemain, apposer sa signature sur le fameux Traité. 
Un mois plus tard, c'était au tour du Parlement français de s'attelerà la ratification du Traité, rendue aisée par une décision des Sages français estimant non nécessaire une révision préalable de la Constitution française. 
Le 22 octobre François Hollande a signé, dans l'indifférence générale, la ratification du Traitéqui, dès le lendemain, a fait l'objet de la publication de rigueur au Journal officiel. 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin
Europe: quand les ministres se font législateurs (ou du non-respect de la séparation des pouvoirs)  - par Magali Pernin
Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/
Il est une chose qui est couramment contestée par les souverainistes, c'est la dilution du pouvoir national dans le processus décisionnel européen. 
En effet, rares – et de plus en plus critiqués – sont les domaines nécessitant encore l'unanimité des États. 
La plupart des décisions se prennent par le Conseil européen à la majorité qualifiée (1). 
De fait, ce sont les chefs d'État, membres du Conseil européen, qui engagent l'accord de leur pays sur les projets de directives et de règlements européens transmis par la Commission européenne. 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin
Qui veut la peau de l’€uro ? Par Sylvain Baron - par le Cercle des volontaires
Par le Cercle des volontaires, sur leur site
http://www.cercledesvolontaires.fr/
Sylvain Baron est un citoyen très actif sur Internet. A l’origine de plusieurs initiatives, il travaille en ce moment sur le projet d’un journal papier intitulé Poil à Gratter, qui sortira sur Bordeaux dans les mois qui viennent. Cet article a été rédigé le 28 décembre 2012
Qui veut la peau de l’Euro?
Ce n’est pas sur le Cercle des Volontaires, journal citoyen en ligne, que je vous apprendrais qu’il y a un monde entre ce que les grands médias de masse diffusent comme “information” et la réalité du terrain. Ceci est valable pour les questions économiques, européennes ou encore géopolitiques. 
Lire la suite sur le site de le Cercle des volontaires
Interview de Pierre Jovanovic : Retex de Grèce - par le Cercle des volontaires
Par le Cercle des volontaires, sur leur site
http://www.cercledesvolontaires.fr/
L’année 2012 s’est conclue en beauté pour le Cercle des Volontaires : après la publication de l’interview de Jean Robin (Joyeux Noël ! ) et celle de Mère Marie Agnès de Syrie, voici celle de Pierre Jovanovic, journaliste dissident et écrivain qu’on ne présente plus. 
Le jeudi 13 Décembre 2012, nous sommes donc allés à sa rencontre dans son appartement parisien, pour évoquer avec lui son séjour d’une semaine en Grèce. Ses impressions, ce qu’il a vu ou encore les recherches/interviews qu’il y a menées, Pierre nous dévoile son analyse de la situation de la Grèce, puis de manière plus globale, sur celle des différents pays membres de la zone Euro. 
L’occasion pour nous d’offrir une piqure de rappel à ceux et celles qui aurait perdu le fil de l’actualité ou qui aurait décidé d’hiverner pendant plusieurs mois au cours de cette période charnière de fin 2012/ début 2013, véritable croisée des chemins du monde moderne. 
Dans un dernier temps et en guise de conclusion de l’interview, Monsieur Jovanovic nous livre, selon lui toujours, les perspectives d’avenir de la Grèce et de la zone Euro. 
Lire la suite sur le site de le Cercle des volontaires

austérité euro Sapir UE députés AntiAusteriteBaissecroissance SortieEuroCoutmaintien SortieEuroDemocratie SortieEuroExportation insee AntiAusteriteAccroitdéficit jovanovic

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×