Retours sur l(es) économie(s) de l'Europe - par J.Sapir et O.Berruyer

  • Par arsin
  • Le 20/03/2013
  • Commentaires (0)
 
Grèce : Vers l’insolvabilité - par Jacques Sapir
Par Jacques Sapir, sur son blog
http://russeurope.hypotheses.org/
 
Les nouvelles qui parviennent de Grèce sont chaque jour plus tragiques. S’il fallait un exemple de la faillite des politiques d’austérité, ce pays nous en fournirait un éclatant. Mais ce pays n’est pas un « exemple ». Il est constitué de 10 millions de personnes qui souffrent sans aucun espoir de secours. La Grèce est dans une voie sans issue, au bout de laquelle il ne peut y avoir que le défaut sur le reste de la dette, une partie ayant été déjà restructurée dans des conditions qui s’apparentent à un défaut ordonné. Il est clair que, d’ici le mois de juin, la Grèce sera de nouveau insolvable. 
Le dernier accord signé à l’automne dernier entre le gouvernement et la Troïka, soit le FMI, la BCE et l’Union Européenne, prévoyait que les intérêts de la dette grecque seraient payés par des prêts de ladite Troïka, à charge au gouvernement de dégager un surplus sur les comptes courants du Budget (ce que l’on appelle un « excédent primaire »). Or, cet objectif s’éloigne de plus en plus. Les recettes liées à la TVA et aux taxes aux importations ont diminué de 8,7% au deuxième trimestre 2012 et de 10% au troisième trimestre1. Les taxes sur le revenu et la propriété, qui avaient connue une forte augmentation lors du second trimestre 2012 par rapport à la même période de 2011 (+29%) ont vu leur rythme annuel d’accroissement chuter au troisième trimestre (+10%). Les premières indications sur le 4ème trimestre de 2012, et surtout sur le mois de janvier 2013, montrent que ces recettes connaissent elles aussi une baisse absolue. Pour le mois de janvier, il a manqué au budget 246 millions d’Euros pour être en équilibre. Le gouvernement a donc décidé de réduire autoritairement les dépenses d’un même montant, engageant ainsi un mécanisme dont il n’a aucune idée et qui va précipiter la catastrophe. 
Une partie de ce mouvement s’explique, bien entendu, par la dégradation continue de l’activité économique du pays. La production (au sens du PIB aux prix courants, car c’est lui qui sert de base à la fiscalité) n’a été lors du 3ème trimestre 2012 que de 51,7 milliards d’euros contre 55,7 milliards à la période équivalente de 2011, soit une baisse de -7,1%. Les résultats du 4ème trimestre, qui viennent tout juste d’être publiés sont encore plus mauvais. La production est tombée à 47,2 milliards, soit une baisse de -7,3% par rapport aux chiffres de la même période de 2011. 
Lire la suite sur le site de Jacques Sapir
Chômage: la marée noire qui nous menace - par Jacques Sapir
Par Jacques Sapir, sur son blog
http://russeurope.hypotheses.org/
 
L’explosion du chômage est désormais un fait incontestable. Le dernier baromètre de l’intérim, publié par Prisme (Baromètre Prisme Emploi National_Janvier 2013), indique que de janvier 2012 à janvier 2013, les effectifs de l’intérim ont baissé de 16,2%, l’effondrement étant particulièrement significatif dans le Bâtiment et Travaux Publics (BTP) avec une baisse de 23% et dans l’industrie avec 19,1%. On constate d’ailleurs que cet effondrement est proportionnellement plus important chez les cadres (16,5%) et chez les ouvriers qualifiés (17,9%). La vielle rengaine selon laquelle le chômage toucherait essentiellement les ouvriers non-qualifiés, et traduirait ainsi un défaut de qualification lié au système d’enseignement et de formation est ainsi battue en brèche. Notons que la chute de l’intérim est plus rapide que celle des emplois stables. On constate la même chose dans le rapport entre les CDD et les CDI. Ceci éclaire d’un jour cru les projets du gouvernement et du MEDEF qui veulent « faciliter » les licenciements dans le but supposé d’accélérer les embauches : en réalité, dans une période de récession, le démantèlement des obstacles juridiques aux licenciements ne peut qu’accélérer la montée du chômage et ceci sans aucune contrepartie. Ceci est une condamnation sans appel de l’accord signé par la CFDT avec la patronat. Car la hausse générale du chômage se poursuit inexorablement. Les chiffres sur la France Métropolitaine l’indiquent clairement et montrent que cette hausse date de la fin de 2010 mais s’accélère depuis peu. 
Lire la suite sur le site de Jacques Sapir
 
[Reprise] La magistrale leçon d’économie du professeur Michel Rocard sur la situation de la France - par Olivier Berruyer
Par Olivier Berruyer, sur son blog
http://www.les-crises.fr/
 
L’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard s’est livré à une petite leçon d’économie aux accents très keynésiens devant un parterre de 500 professionnels de l’immobilier très attentifs à son allocution. Il n’a en outre pas manqué de souligner les carences de la classe politique actuelle. 
“Faire de 2013 une année de croissance”, Michel Rocard n’y croit pas. L’ancien premier ministre a cependant accepté l’invitation de la plateforme immobilière Cerenicimo, qui organisait jeudi 10 janvier un congrès sur ce thème. Devant un parterre de 500 professionnels de l’immobilier, Michel Rocard a douché les ardeurs des plus optimistes. “Je ne crois pas à la moindre croissance en 2013″, a-t-il sobrement expliqué en introduction, après avoir quelque peu raillé le thème de la conférence. 
Lire la suite sur le site de Olivier Berruyer
 
0642 PIB trimestriel du Portugal - par Olivier Berruyer
Par Olivier Berruyer, sur son blog
http://www.les-crises.fr/
 
Analysons la situation du PIB du Portugal (vous trouverez pour mémoire dans ce billet une introduction au PIB, et dans cette série, la situation des autres pays) :
À partir d’une base 100 au 1er trimestre 2005, on observe une croissance irrégulière durant 3 ans, avant la forte chute de 2008.  Le Portugal est reparti en récession depuis 2 ans…
 
Lire la suite sur le site de Olivier Berruyer

chômage Portugal AntiAusteriteBaissecroissance SortieEuroExportation austérité euro

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site