Robespierre au tribunal de l'Histoire - par Nationaliste Jacobin

  • Par arsin
  • Le 17/04/2013
  • Commentaires (0)

Par Nationaliste Jacobin, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : beaucoup d'activités ces temps-ci, donc pas de billets quotidiens; mais en voici un qui représente une riche lecture !

A écouter également, la conférence de l'historienne Florence Gauthier sur le même Maximilien, sur le site du "Canard Républicain".

Question élégance, on est loin de la vulgarité des Femen... 

Je regardais il y a peu une intervention de Michel Onfray dans l’émission Ce Soir ou Jamais, et j’entendis le philosophe dire, en parlant de Jean-Luc Mélenchon : « il se réclame de Robespierre et de Saint-Just. Cela fait sens. Il aurait pu choisir un autre visage de la Révolution, mais il choisit Robespierre, c’est-à-dire ce qu’il y a de pire, la Terreur. Croire que toutes ses exécutions étaient nécessaires à la victoire du pays, c’est un mensonge. » Cette remarque m’a donné envie de reprendre le dossier Robespierre, puisqu’il se trouve que je me réclame de l’héritage de Robespierre et de Saint-Just. Et je suis fatigué d’entendre répéter en boucle des mensonges, des approximations et surtout les vieilles antiennes de la « légende noire » bâtie par les thermidoriens, ceux-là mêmes qui abattirent Robespierre tout en étant ses complices, parfois fort zélés, dans la mise en œuvre de la Terreur. On lit trop souvent que Robespierre et Saint-Just sont comparables à Lénine et Staline (voire Hitler !), que les Montagnards seraient des préfascistes ou des pré-bolcheviks, selon les auteurs. Robespierre aurait été un dictateur cruel, assoiffé de sang, un démon sorti tout droit des enfers. Je crois pour ma part que Robespierre était d’abord un homme, avec ses forces et ses faiblesses. Il était très attaché à la Raison.

Le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre est d’étudier son parcours rationnellement. Or Robespierre déchaîne les passions, provoque les outrances, incite à la caricature et aux raccourcis historiques. Qui a lu ses discours ? Personne. Qui a lu attentivement les historiens des dernières décennies et qui a pris soin de se pencher sur le déroulement précis des faits et sur le fonctionnement complexe du pouvoir révolutionnaire des années 1793-1794 ? Pas grand-monde. Il est temps de rendre justice à Maximilien.

 

Lire la suite sur le blog de Nationaliste Jacobin

guerre Vendée Terreur Saint-Just Thermidor Danton république jacobin France révolution Robespierre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site