Stiglitz : sortir de l'euro c'est douloureux, y rester c'est pire - par Edgar

  • Par arsin
  • Le 05/04/2014
  • Commentaires (0)

Commentaire de Pablito Waal : à noter également, le débat entre l'Oeil de Brutus et Hans-Kristian Colletis-Wahl, sur le blog de l'Oeil de Brutus.

SORTIR DE L'EURO : La réponse de M. Colletis-Wahl

Donc, côté euro, Stiglitz met les points sur les i : sortir de l'euro, c'est douloureux, mais y rester est encore pire. Stiglitz évoque la situation de l'Espagne et de la Grèce particulièrement.

Il ajoute une réflexion que je trouve très juste : la pire des situations est celle à laquelle nous assistons. Quand la situation devient intenable, on lache quelques mesures sociales, un prêt de quelques milliards, et on repart. C'est une mort à (plus ou moins) petit feu, qui fait que l'on continue dans un jeu où, l'un dans l'autre, c'est Stiglitz qui l'ajoute, la zone euro a probablement, depuis sa création, causé plus de dégâts qu'elle n'a amené d'avantages.

exportation euro France Espagne Grèce sortie débat Stiglitz importation étude

Ajouter un commentaire
 

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site