Stiglitz : sortir de l'euro c'est douloureux, y rester c'est pire - par Edgar

  • Par arsin
  • Le 05/04/2014
  • Commentaires (0)

Commentaire de Pablito Waal : à noter également, le débat entre l'Oeil de Brutus et Hans-Kristian Colletis-Wahl, sur le blog de l'Oeil de Brutus.

SORTIR DE L'EURO : La réponse de M. Colletis-Wahl

Donc, côté euro, Stiglitz met les points sur les i : sortir de l'euro, c'est douloureux, mais y rester est encore pire. Stiglitz évoque la situation de l'Espagne et de la Grèce particulièrement.

Il ajoute une réflexion que je trouve très juste : la pire des situations est celle à laquelle nous assistons. Quand la situation devient intenable, on lache quelques mesures sociales, un prêt de quelques milliards, et on repart. C'est une mort à (plus ou moins) petit feu, qui fait que l'on continue dans un jeu où, l'un dans l'autre, c'est Stiglitz qui l'ajoute, la zone euro a probablement, depuis sa création, causé plus de dégâts qu'elle n'a amené d'avantages.

exportation euro France Espagne Grèce sortie débat Stiglitz importation étude

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×