Un vote blanc enfin reconnu mais toujours non comptabilisé parmi les suffrages exprimés - par Magali Pernin

  • Par arsin
  • Le 26/11/2012
  • Commentaires (0)
Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/

vote-blanc.jpg

Bonne nouvelle! Les députés ont décidé aujourd'hui à l'unanimité de reconnaitre [enfin] le vote blanc. 
Oui mais non. 
Comprenez bien (et imaginez):
Aujourd'hui est un jour d'élection. Sur 100 français inscrits sur les listes électorales: 35 s'abstiennent, 65 se déplacent jusqu'au bureau de vote. 
Parmi ces derniers, 55 déposent un bulletin dit "valable" dans l'urne. Les 10 autres s'adonnent à toutes sortes de fantaisies: glisser leur photo dans l'enveloppe, voter pour Mickey ou autre biquette, ou, comble de l'extravagance, oser remettre une enveloppe vide ou contenant un papier blanc. 
Il est 20h! David Pujadas apparait à la télévision. Le résultat est sans appel: 55% des français ont voté pour Madame Montagne, tandis que 45% des français ont choisi Monsieur Rivière. 
C'est là, Monsieur Pujadas, tirer une conclusion bien hâtive! 
Car seuls sont comptabilisés les bulletins valables. 
Autrement dit: 30 français ont voté Madame Montagne, 25 pour Monsieur Rivière. 
Où sont passés les autres? Bah ils sont là, bien en bas, cacher sous le tableau des résultats du ministère de l'Intérieur, sous le vocable "Votes blancs et nuls: 10". 
Bref, les votes blancs (et nuls) ne sont pas comptabilisés parmi les votes dits "exprimés". 
Pourtant, en imaginant qu'ils l'eussent été, les résultats auraient été différents: 46% de Montagnards, 38% d'amateurs de Rivière, et . . 15% de "ni l'un ni l'autre". 
Voilà qui est intéressant. 
Malheureusement, ceux qui sont tout excités à l'idée de connaitre ce type de résultats grâce au vote unanime des députés devront se calmer rapidement. 
En réalité, si le vote blanc est reconnu, il ne sera toujours pas comptabilisé parmi les suffrages exprimés. 
La loi n'innove que par deux éléments:
1°) Les enveloppes vides seront désormais considérées comme des votes blancs. Actuellement, de tels bulletins sont considérés comme nuls. Un comble lorsque l'on sait que la mise à disposition de bulletin blanc est interdite. 
C'est Monsieur François Sauvadet qui a introduit, via un amendement, cette petite révolution. 
2°) Les bulletins "blancs" et les bulletins "nuls" seront désormais comptabilisés de façon distincte de sorte que, si l'on reprend notre exemple précédent, nous sachions que: 4 français ont voter blanc, les 6 autres ont remis un bulletin nul. 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin

démocratie élection résultat opposition nul exprimés suffrages compté assemblée parlement blanc vote

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×