Week-end à Athènes - par Voltaire République

  • Par arsin
  • Le 18/06/2012
  • Commentaires (0)

Par Voltaire République, sur leur blog

http://voltaire.republique.over-blog.com

http://www.ouest-france.fr/photos/2012/06/16/120616134507193_76_000_apx_470_.jpg

Un vote d'enthousiasme...

Et peut être à Zuydcoote.

 

Pour reprendre le célèbre roman de Robert Merle, ce week-end d'apparente victoire des tenants de l'euro béatitude, en Grèce et en France, doit sonner le printemps des peuples.

En Grèce, se dessine l'alliance des fédérastes européistes représentés par une probable coalition umpasok. Le peuple grec va vite être appelé à serrer la ceinture un cran de plus. La proposition politique de Siryza, n'a pas séduit les électeurs; son europhilie, au nom de l'internationalisme tel que la conçoit en France Jean Luc Mélenchon, mène également à l'impasse, quand bien même les sondages affirment que 80% des Grecs souhaitent conserver l'euro.

En 2005, 55% des Français, avant le referendum étaient pro traité constitutionnel!

Le lâche soulagement des gardiens de l'orthodoxie libérale, C, Hollande, dans un esprit munichois, cache mal la dégradation considérable de la situation économique et sociale en Europe.

En France, le président pasok va vite mettre en oeuvre, Pierre Moscovici l'a à peine dissimulé lors d'un interview télévisé le soir des élections, un plan dont les principales victimes seront les classes moyennes et populaires. Le gouvernement Ayrault, le parti socialiste, auront du mal à faire croire que la politique mise en musique dans le cadre d'un européisme de conviction, va apporter des solutions aux demandes des Français.

Cela étant, quelques résultats locaux nous réjouissent quant à leur portée symbolique. La défaite de Nadine Morano, de Jack Lang, de Frédéric Lefèvre, Claude Guéant, Charette, Giscard fils, Vanneste, (entre autres), nous satisfont pleinement. Il n'en demeure pas moins vrai que le 1er parti de France est bien celui des abstentionnistes. Ceci devrait constituer un véritable 1er coup de semonce au nouveau pouvoir en place qui semble déjà avoir acquis le syndrome de la montgolfière.

Aujourd'hui, le parti socialiste a tous les pouvoirs, tous les leviers de commande. Il est désormais comptable de la France devant tous les citoyens. Nous serons particulièrement vigileants, notamment sur toutes les tentatives de canalisation du mécontentement populaire, canalisationreposant sur des idées cosmétiques par une gauche plus républicaine, plus socialiste, certes, mais néanmoins qui ne s'est jamais prononcée sur l'Europe à refaire et sur les véritables transformations sociales.

Guéant euro Merkel France Mélenchon législatives Grèce Siryza Obama Morano Lang Pasok

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site