Un Bourgi qui vous veut du bien - par V.A.R.

par Valeurs et Actions Républicaines, sur son blog

 http://quefaire.e-monsite.com/

 

 

Bourgi, de Chirac à Sark avec armes et bagages (si on peut dire) !

Les « révélations » de R. Bourgi n’en sont pas. 

Dès les années 60 les gens sérieux savent que les tyrans des ex colonies françaises financent allègrement presque tous les partis politiques français… L’URSS fit de même longtemps avec le PCF.

Scandale moral ou « cruelle nécessité » ces valises ne sont ni une nouveauté ni une ancienneté, or, les dires de R. Bourgi dans le JDD ne relèvent ni du hasard ni de l’honnêteté : ex porte-flingue du clan Chirac, Bourgi, est passé avec armes et bagages (c’est le cas de la dire) du côté de Sarkozy depuis des années. Et c’est bien le président le plus détesté de l’Histoire qui pilote cette déplorable affaire.

Sarkozy est donc réduit à des coups assez minables pour espérer survivre

Son but ? Empêcher Villepin de se présenter et enlever au FN son apparence d’honnêteté (Bongo aurait financé le FN en 87). En effet, Sarkozy qui ferait mieux de ne pas se présenter, ne passera peut-être pas le premier tour : avec des candidats « centristes » dans les pattes et face à un FN puissant, l’ami des riches pourrait bien finir dans les poubelles de l’Histoire. Il est donc réduit à des coups assez minables pour espérer survivre. 

C’est d’ailleurs dans le JDD que Bourgi s’est répandu, or, rappelons que ce journal est bien tenu en main par Arnaud Lagardère, très proche ami de Sarkozy… Un hasard heureux, non ? Eventée cette manipulation fera, espérons-le, long feu.

Un pouvoir réduit à de telles méthodes ne mérite même plus d’être combattu. Sark et son équipe devraient se méfier, tout le monde sait que les mêmes tyrans africains jadis avec Chirac sont aujourd'hui avec lui. Sans doute avec les mêmes méthodes et le même Bourgi... Mémé Bettencourt n'est pas la seule oligarque à financer la droite. La preuve ? JM Bockel fut viré de la coopération pour avoir critiqué ces réseaux interlopes ralliés à son maître élyséen...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

RETOUR A L'ACCUEIL