John Carpenter - Par Florent

« En France, je suis considéré comme un auteur, en Allemagne, comme un metteur en scène, en Angleterre, comme un réalisateur de films d'horreur, et aux Etats-Unis, comme un fainéant. » John Carpenter.

Ce mois-ci chers camarades cinéphiles et engagés, penchons nous sur un réalisateur majeur du cinéma contestataire américain, John Carpenter. Ce dernier aura deux domaines de prédilection : la science fiction et le film d'horreur.

imagescafjnqdj.jpgSa carrière débute avec « Dark Star » (1974), film dans lequel l'équipage d'un vaisseau
spatial est chargé de détruire des planètes par le biais de bombes intelligentes. Dans « Assaut » (1976), le plus violent et le plus dérangeant moralement, une bande de voyous prend d'assaut un commissariat de quartier. Une scène montre une petite fille une glace à la main se faire tirer dessus. La tension atteint son comble avec ce film, plus que dans « Christine » (1983) ou le génial « The Thing » (1982). « Assaut » fera l'objet d'un remake en 2005, plus soft.

C'est en 1981 avec « New York 1997 » que Carpenter signe son premier brûlot antilibéral. Le film
décrit un avenir post apocalyptique (on y évoque une guerre avec l'URSS) dans lequel le gouvernement américain, devenu autoritaire, encercle de murs et de miradors la presqu'île de Manhattan et fait ainsi de la Grande Pomme une prison à ciel ouvert. Il n'y a pas de gardiens, la logique libérale poussée à bout laisse les détenus s'entretuer ou se débrouiller entre eux.

Quand l’avion présidentiel, Air Force One, s’écrase dans ce New York sauvage, c’est Snake Plisken, un ancien de l'armée en passe de devenir détenu qui est envoyé pour sauver le président des Etats-Unis. Carpenter met en place, avec Kurt Russell dans le rôle de Snake, un antihéros anarchiste. En effet, dans une scène, Plisken voit une femme se faire violer, et pourtant, il trace son chemin, concentré sur la mission qu’on lui a imposé de force. Plisken n'est pas un justicier, il cherche seulement à survivre. Les autorités lui ont en effet injecté une maladie qui agit au bout de 24 heures, et c’est seulement à condition de revenir avec le président sain et sauf que Plisken pourra recevoir l’antidote.

« Escape from New York », le titre original du film, sera suivi en 1996 de "Escape from Los Angeles", qui reprend la même idée, mais avec, cette fois-ci, la ville de Los Angeles. Pam Grier et Steve Bushemi font partie du casting, et la fin ne laisse aucun doute sur le caractère antisocial et libertaire de Snake Plisken.

6a00d83451688869e200e55018a0758833-800wi.jpgMais le film à voir pour tout anticapitaliste conséquent est "Invasion Los Angeles" (1988). Dans ce film, le personnage principal, un petit ouvrier confiant en l'avenir, découvre des paires de lunettes de soleil qui révèlent le vrai visage des gens. Il s'aperçoit alors qu'une race d'extraterrestres domine le pays. Ses
lunettes lui permettent de voir les messages subliminaux des magasines et des encarts publicitaires. On peut y lire « obéis », « consomme », « travaille ». La race d’extraterrestres qui a fait main basse sur la Terre est en réalité une allégorie de la bourgeoisie reaganienne des années 80. Et ici aussi, Carpenter met en scène un antihéros, John Nada (nada=rien) dont, la fin montre les convictions anarchistes du personnage.

Dans son dernier film de science fiction, « Ghosts of Mars » (2001), on évoque également un avenir dominé par le capitalisme sauvage. Les personnages envoyés sur Mars pour élucider un mystère sont des employés de la « Corporation ».

Bien que ses autres films soient parfois cultes, trois films vous sont donc conseillés par l’ARSIN pour jeter un œil sur la contestation cinématographique du modèle reaganien, qui, selon le réalisateur, ne s’est pas arrêté de fonctionner avec la fin des mandats de Ronald Reagan : « Invasion Los Angeles » (« They Live ») avant tout, et les deux « Escape From ... » New York et Los Angeles.

Florent

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×